Un Somaliland reconnu jouera un rôle encore plus important dans la promotion de la paix dans la Corne de l'Afrique

16 juin 2020, Par Bashe Awil, représentant du Somaliland au Kenya

En août 2018, le président du Somaliland, Musa Bihi, m'a nommé pour venir diriger le bureau de liaison à Nairobi. Ma précédente mission était aux Émirats arabes unis où j'avais joué un rôle similaire en tant que chef de l'ambassade à Dubaï.

À Nairobi, une partie de ma mission consiste à travailler au renforcement des liens entre le Kenya et le Somaliland, qui sont cordiaux depuis l'époque précédant l'indépendance, lorsque nous étions tous deux sous le régime colonial britannique.

Pendant la période où j'ai servi à Nairobi, j'ai pu apprécier les bonnes relations de travail entre le gouvernement kenyan et mon pays, malgré la pierre d'achoppement évidente occasionné par le fait que le Somaliland reste en pratique non reconnu au niveau international.

Sur le papier, le Kenya, tout comme de nombreux autres États, ne reconnaît pas le Somaliland, mais au-delà du radar politique, les Kenyans acceptent et apprécient l'existence du Somaliland en tant qu'État indépendant. Le fait que nous ayons un bureau de liaison au Kenya qui sert de lien entre les deux pays est un témoignage suffisant que le Kenya reconnaît l'existence du Somaliland.

C'est pour cette raison que je me suis engagé dans une vigoureuse diplomatie de navette au sein du gouvernement kenyan, non seulement pour me familiariser avec mes hôtes mais aussi pour implorer le gouvernement kenyan sur la nécessité croissante d'ouvrir un bureau de liaison dans notre capitale, Hargeisa. J'ai rencontré les responsables du ministère des affaires étrangères à Nairobi et nous partageons la même opinion selon laquelle une mission kenyane au Somaliland consolidera les liens étroits qui unissent les deux pays.

Raila Odinga, ancien Premier ministre kenyan et envoyé spécial de l'Union africaine, est l'un des principaux dirigeants qui ont manifesté leur soutien total au "Somaliland libre". Odinga a mené des appels à la reconnaissance du Somaliland en tant qu'État indépendant et nous le considérons comme un partenaire précieux dans la quête de l'indépendance du Somaliland. Sa nomination en tant que Haut représentant de l'Union africaine pour le développement des infrastructures en Afrique a été bien accueillie à Hargeisa.

Raila est tout à fait conscient du rôle que le Somaliland joue non seulement dans l'économie du Kenya mais aussi dans cette région, où vit et travaille le plus grand nombre de Kenyans de la Corne de l'Afrique. Les Kenyans du Somaliland travaillent dans le secteur de l'éducation en tant qu'enseignants et conférenciers, dans l'industrie hôtelière, tandis que d'autres travaillent comme médecins et infirmières et dans le secteur des technologies de l'information.

centrage photo

Nous avons également un grand nombre d'hommes d'affaires et d'investisseurs dans notre pays. La plupart de ces Kenyans ont contribué à transmettre leurs compétences à notre peuple et aident à construire notre jeune économie. Ces Kenyans du Somaliland soutiennent également leurs familles au Kenya et contribuent ainsi à l'économie kenyane.

Ces Kenyans ont besoin d'être représentés, en particulier lorsqu'ils sont confrontés à des difficultés dans l'exercice de leurs fonctions, comme par exemple à l'époque actuelle de COVID-19, où les pays rapatrient leurs ressortissants ou surveillent leur bien-être par l'intermédiaire de leurs ambassades et hauts-commissariats dans différents pays.

Nous avons déjà travaillé ensemble à l'amélioration de la sécurité dans une région qui avait acquis une réputation négative de terrorisme et de piraterie perpétrée par les Al Shabab et les jeunes de la Somalie voisine.

Bien que je ne puisse pas affirmer avec certitude que la guerre contre le terrorisme est gagnée, nous avons réussi à contrôler des cas de piraterie antérieurs dans la Corne de l'Afrique. Notre coopération peut voir les échanges commerciaux entre les deux pays se développer. Nous sommes en train d'agrandir le port de Berbera qui, une fois terminé, sera l'un des plus modernes de la région.

Lors de mon séjour aux EAU, j'ai joué un rôle clé pour convaincre DP World de venir investir à Berbera où nous construisons également un marché libre similaire à celui de Dubaï. Au Kenya, mon rôle est d'encourager les investisseurs à s'aventurer au Somaliland.

Nous avons organisé deux conférences au Kenya, l'une au cours des deux dernières années, où nous avons invité les acteurs des secteurs privé et public du Kenya à présenter le potentiel du Somaliland.

Le Kenya ayant également agrandi le port de Lamu, les deux pays peuvent se compléter dans le commerce entre les deux ports et au-delà. L'économie du Somaliland est en plein essor, mais nous avons dû importer la plupart des produits agricoles du Moyen-Orient. Un fait intéressant est que la plupart des produits comme les fruits et légumes que nous importons du Moyen-Orient sont originaires du Kenya. Nous n'avons donc pas besoin de nous tourner vers le Moyen-Orient, puisque nous pouvons obtenir ce dont nous avons besoin du Kenya. De plus, grâce à un partenariat plus solide, nous pouvons promouvoir le tourisme éducatif et sanitaire. Dans l'état actuel des choses, nos populations sont obligées de se rendre en Europe et au Moyen-Orient pour y recevoir une éducation et des soins médicaux, alors qu'elles peuvent accéder aux mêmes services au Kenya.

Il est prévu que la Kenya Airways assure un vol direct vers Hargeisa. Des responsables de la compagnie aérienne kenyane et des représentants du gouvernement se sont rendus dans la capitale du Somaliland et ont fait des recommandations, mais elles n'ont pas encore été mises en œuvre.

Le Kenya est respecté sur tout le continent et au-delà pour sa démocratie et sa politique internationale forte. Si le Kenya reconnaît le Somaliland, le reste de l'Afrique et en particulier l'Union africaine n'auront pas d'autre choix : un Somaliland reconnu jouera un rôle encore plus important dans la promotion de la paix dans la Corne de l'Afrique.

Le moment est venu pour le Kenya de reconnaître le Somaliland.


A propos de l'auteur : L'ambassadeur Bashe Awil est le représentant du Somaliland au Kenya et ancien représentant aux Émirats arabes unis. Pour en savoir plus sur lui, consultez le site https://somalilandliaison.com/the-representative/

Article original publié le 16 juin 2020 sur somalilandchronicle.com
Repris via licence CC by-nc

Traduction : Vincent Andres, pour libland.be.


Pages connexes

Liens additionnels


Retweeter