Les avantages fiscaux du New Hampshire

12 octobre 2020, par Chris Edwards

Le New Hampshire a l'un des gouvernements les plus modérés de la nation. Le gouvernement relativement petit de l'État est unique dans le Nord-Est.

Moins de gouvernement signifie plus de liberté pour les habitants du New Hampshire. Dans le rapport Cato's Freedom in the 50 States, qui évalue les libertés économiques et sociales, le New Hampshire est classé n°2, tandis que le Massachusetts est n°23, le Maine n°39, le Vermont n°46 et New York n°50.

Le New Hampshire est le cinquième État et la cinquième région du pays en termes de charge fiscale locale la plus faible en pourcentage du revenu. Selon cette mesure, les impôts du New Hampshire sont de 14 % inférieurs à ceux du Massachusetts, de 27 % inférieurs à ceux du Maine, de 28 % inférieurs à ceux du Vermont et de 40 % inférieurs à ceux de New York.

Les faibles impôts du New Hampshire ont ils pour conséquence des services publics médiocres ? Pas du tout. U.S. News classe les écoles publiques du New Hampshire au troisième rang national et l'État au deuxième rang pour la qualité de vie globale. De plus, la médiocrité des services publics rebuterait les habitants. Et pourtant, le New Hampshire bénéficie d'une immigration nette en provenance d'autres États, tandis que tous les États voisins, à l'exception du Maine, souffrent d'une émigration.

J'ai discuté de ces questions politiques avec le gouverneur du New Hampshire, Chris Sununu, lors d'un récent forum Cato. Sununu a obtenu le meilleur score dans le rapport financier de cette année sur les gouverneurs.

Sununu a récemment déclaré : "Il n'est pas surprenant que les gens fuient les États à forte fiscalité dans tout le pays et viennent dans l'État "Vivre libre ou mourir". Nous n'avons pas d'impôt sur le revenu, nous n'avons pas de taxe sur les ventes, nous avons une qualité de vie élevée. C'est ce que nous appelons l'avantage du New Hampshire". Moins d'assiette fiscale génère moins de carburant pour la croissance du gouvernement.

En l'absence d'un impôt sur le revenu ou d'une taxe générale sur les ventes, l'impôt foncier est l'impôt dominant au New Hampshire. Le graphique ci-dessous, tiré des données du recensement, montre que les recettes de l'impôt foncier représentent 64 % des recettes fiscales totales des États et des collectivités locales du New Hampshire, contre 31 % pour l'ensemble des 50 États. Les sondages montrent que l'impôt foncier est [l'impôt le plus détesté], ce qui aide probablement à modérer la demande de gouvernement par les Granite Staters.

Un facteur connexe qui soutient la liberté au New Hampshire est la nature décentralisée de son gouvernement. Le graphique montre que 59 % des recettes fiscales des États et des collectivités locales du New Hampshire sont locales, contre 42 % seulement pour l'ensemble des États. La décentralisation génère une saine concurrence entre les gouvernements locaux et maintient le pouvoir politique et la prise de décision à proximité de la population.

Le projet "Free State" examine les avantages du New Hampshire dans ce document. Le Cato Fiscal Report Card on America's Governors est accessible ici.

centrage Image

Article original publié le 12 octobre 2020 sur cato.org
Repris sous licence CC by-nc-sa

Traduction : Vincent Andres, pour libland.be.


Pages connexes

Liens additionnels


Retweeter