Wexit-Canada

Wexit Canada est un parti politique fédéral canadien. Il plaide pour la sécession de l'Ouest canadien, qui comprend la Colombie-Britannique, l'Alberta, le Saskatchewan et le Manitoba. Le nom est une nième déclinaison du Brexit, le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Le parti prévoit de présenter 104 candidats dans les quatre provinces lors de la prochaine élection fédérale et de présenter également des candidats aux niveaux provinciaux de gouvernement. Le groupe a initialement gagné en popularité en octobre 2019, peu après l'élection fédérale canadienne de 2019, lorsque le Parti libéral dirigé par le Premier ministre Justin Trudeau a été réélu pour former le gouvernement. Début 2020, le parti a commencé à acheter des panneaux d'affichage en Alberta pour critiquer Trudeau, ce qui a déclenché un débat public sur le manque de représentation dans l'Ouest canadien. Le parti a organisé une manifestation à Edmonton à laquelle ont participé une centaine de partisans.

Élections Canada considère le parti comme "admissible à l'enregistrement" (en vertu de l'article 387 de la Loi électorale du Canada) à partir du 10 janvier 2020.

Le parti est actuellement dirigé par l'ancien leader parlementaire du Parti conservateur du Canada, Jay Hill, suite à la démission de l'ancien leader Peter Downing, qui a déclaré vouloir que le parti serve dans l'Ouest un objectif similaire à celui du Bloc québécois.

Séparation occidentale

Les opérateurs de Wexit Canada prévoient que leur parti au niveau fédéral serve de "bouclier" pour les petites opérations provinciales. Aucun député de la Chambre des communes ne sympathise ouvertement avec l'idée de sécession. Le parti veut une présence à la Chambre pour faire avancer ses objectifs. Le parti affirme qu'il manque d'élan au Manitoba pour y atteindre ses objectifs; cependant, il a des poches de soutien plus importantes dans les trois autres provinces.

centrage photo

Les partis provinciaux

Alberta

Le 11 janvier 2020, un rassemblement de Wexit s'est tenu sur le terrain de l'assemblée législative de l'Alberta dans le but de recueillir les 8400 signatures requises pour obtenir le statut de parti officiel.

Wexit a réservé le nom de "Wexit Alberta" auprès d'Elections Alberta pour l'usage d'un parti provincial. Selon sa constitution, ses plans comprenaient l'abolition de la branche provinciale de la RCMP et la création d'une "police nationale de l'Alberta" et d'un "programme de shérifs provinciaux". Elle prévoyait également d'adopter une monnaie officielle pour remplacer le dollar canadien.

Le 27 avril 2020, Wexit Alberta et le Freedom Conservative Party of Alberta ont annoncé leur intention de fusionner en un nouveau parti appelé le Wildrose Independence Party of Alberta. Les deux partis ont voté en faveur de la fusion le 29 juin 2020. En juillet 2020, le Wildrose Independence Party of Alberta a été officiellement enregistré auprès d'Elections Alberta, donnant ainsi effet à la fusion.

Colombie-Britannique

En novembre 2019, les membres d'un groupe Wexit ont organisé un rassemblement à Prince George. Wexit BC est devenu un parti enregistré auprès d'Elections BC en 2020. Son chef est Lee Smith.

Saskatchewan

Au lendemain des élections fédérales de 2019, Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan, a proposé un "New Deal" avec le gouvernement fédéral. Il a demandé la fin de la taxe fédérale sur le carbone, la renégociation de la formule de péréquation et des mesures concernant les projets d'oléoducs. Dans les semaines qui ont suivi l'élection, les bénévoles de Wexit ont commencé à recueillir des signatures pour former un nouveau parti. Ils ont demandé à Moe d'organiser un référendum sur la séparation, en disant que s'il n'était pas d'accord, ils formeraient un parti pour le faire.

Le 10 mars 2020, Wexit Saskatchewan a été enregistré comme parti provincial auprès d'Elections Saskatchewan. Son premier chef intérimaire était Jake Wall. Une fois enregistré, Wexit Saskatchewan a proposé un référendum sur l'indépendance dans sa plate-forme.

Le 3 juin 2020, le conseil d'administration du parti a voté pour changer le nom du parti en Buffalo Party of Saskatchewan. Cette décision a été ratifiée par un vote des membres. En juillet 2020, le parti a officiellement changé de nom et a nommé Wade Sira comme son nouveau chef intérimaire.

Panneaux d'affichage anti-Trudeau

Au début de l'année 2020, des panneaux d'affichage appelant à l'emprisonnement de Trudeau sont apparus partout en Alberta, notamment à Calgary et à Edmonton. Ces panneaux d'affichage ont suscité un tollé et un soutien sur les médias sociaux. Ces panneaux d'affichage pointaient vers le site web du parti Wexit et ont été achetés par l'intermédiaire de Signpatico, une agence de publicité basée à Regina. Signpatico a promis d'examiner plus attentivement les futures publicités et a déclaré : "Nous défendons fondamentalement la liberté d'expression, conformément à la Charte. Mais nous n'avons pas l'intention d'inciter à la perception de discours haineux ou de publicités offensantes".

Depuis juin 2020, le leader intérimaire de Wexit Canada est Jay Hill, ancien député et ancien ministre.


Cet article est la traduction et l'adaptation de la page https://en.wikipedia.org/wiki/Wexit_Canada
(à la date de publication, cette page wikipedia n'est pas disponible dans fr.wikipedia.org)
Traduction : Vincent Andres, pour libland.be.


Pages connexes

Liens additionnels


Retweeter