Le BNG obtient le meilleur résultat jamais obtenu par le nationalisme galicien lors des élections en Galice

Le Parti populaire espagnol obtient une quatrième majorité absolue consécutive et restera au pouvoir pendant quatre années supplémentaires.

13 juillet 2020, par nationalia.info

Le Bloc Nationaliste Galicien (BNG, gauche) a obtenu hier le meilleur résultat jamais obtenu par les partis nationalistes galiciens lors d'une élection au Parlement de Galice. Le bloc de gauche a remporté 19 sièges sur 75, avec 23,8 % des voix. L'élection a donné au président sortant Alberto Núñez Feijóo (PP, conservateur espagnol) sa quatrième majorité absolue consécutive, avec 41 sièges et 48% des voix.

Les 15 sièges restants de la chambre galicienne ont été gagnés par le Parti socialiste (PSG-PSOE, 19,4% des voix), l'alliance de gauche Galicia in Common (Galice en Común), composée des partis espagnols Podemos et Izquierda Unida plus les partis galiciens Anova et une partie des Mareas, est restée sans siège, avec 3,9% des voix, en dessous du seuil de 5% requis pour entrer dans l'attribution des sièges.

Une autre candidature nationaliste galicienne, celle du Compromiso por Galicia, du Partido Galeguista et d'une autre partie des Mareas, est également restée en dehors du Parlement avec 0,2 % des voix.

Le BNG triple ses sièges

Par rapport à l'élection de 2016, le BNG triple ses sièges (19, contre 6), le PP reste exactement au même niveau, tandis que le PSG-PSOE en ajoute un à ses 14 précédents. L'autre face de la médaille est la Galice en commun, qui perd les 14 sièges qu'elle avait remportés il y a quatre ans sous la marque En Marea, formée par les mêmes partis. Sur ces 14 sièges, 3 avaient appartenu à des partis nationalistes galiciens (Anova 2 et Cerna 1).

La leader du BNG, Ana Pontón, a déclaré hier que le résultat d'hier soir place le parti galicien comme l'alternative la plus solide pour briser la majorité absolue des conservateurs espagnols dans les quatre prochaines années.

La résurgence du BNG est remarquable, compte tenu de la crise qu'il traverse depuis 2010. Le parti a en effet subi plusieurs scissions (la plus notable étant celle d'Anova en 2012, dirigée par son leader historique Xosé Manuel Beiras), est resté le plus petit parti au Parlement galicien et a perdu sa représentation au Congrès espagnol.

Les 19 sièges de la BNG sont le meilleur résultat du nationalisme galicien dans les 39 ans d'histoire du Parlement galicien. Le chiffre le plus élevé à ce jour date de 1997, lorsque le BNG, dirigée par Beiras, avait obtenu 18 sièges. Il est vrai qu'à cette occasion, bien qu'ayant un siège en moins, le pourcentage de voix (25,1%) était plus élevé. Comme c'est le cas aujourd'hui, la majorité absolue du PP - dirigé à cette occasion par Manuel Fraga - a empêché le BNG de pouvoir former un gouvernement de gauche en coalition avec les socialistes.

Article original publié le 13 juillet 2020 sur nationalia.info, sous licence CC by-nc-nd

Traduction : Vincent Andres, avec DeepL.com.

centrage Image


Liens additionnels


Retweeter