Monaco

Monaco

En chiffres

émancipation de Roquebrune et Menton

En 1847, la principauté de Monaco occupait une superficie de 24,5 km2 et comprenait trois communes : Monaco (1 250 habitants), Roquebrune (850 habitants) et Menton (4 900 habitants). La partie la plus vaste et la plus riche de la principauté était la plaine mentonnaise, avec ses cultures d'agrumes et d'oliviers, le commerce extérieur reposant essentiellement sur les exportations d’huile et de citrons de Menton. À la suite d'une taxe sur les agrumes que le prince Florestan Ier voulait imposer et aux révolutions de 1848, Menton et Roquebrune proclamèrent la déchéance des Grimaldi et se déclarèrent « villes libres » sous la protection du royaume de Sardaigne.
(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Monaco)

En 1861 Roquebrune et Menton deviennent véritablement françaises, le gouvernement de Napoléon III payant à la principauté de Monaco quatre millions de francs-or en échange de la cession à la France des villes de Menton et Roquebrune sur lesquelles elle détenait des droits.
(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Roquebrune-Cap-Martin)

Dans cette affaire, Monaco perd les 4/5° de son territoire pour le prix d'une rapacité bien mal à propos. Par la suite, chaque mètre carré difficilement regagné sur la mer lui coutera le centuple de ces impôts irréfléchis.

Liens généraux

News

Pages connexes

centrage photo